Brosse à dents-gencives Broxo OraBrush (Broxodent)

Mécanique & à cavitation hydrodynamique

 

Broxo dent - Broxo orabrush - sans concurrence

Introduction :

Broxo est le nom choisi par le Dr. Philippe-Guy Woog, inventeur de la brosse à dents électrique en 1952. La commercialisation de la première brosse à dents électrique commença en 1959 lorsque la compagnie pharmaceutique américaine Bristol-Myers Squibb l’a distribuée sous le nom de Broxodent. Depuis maintenant plus de 55 ans, Broxo confirme sa position de leader de la santé bucco-dentaire en s'appuyant sur plus de 168 études cliniques universitaires. Toutes les études convergent vers cette conclusion : la supériorité de la ligne de soins bucco-dentaires BROXO.

Depuis 1960 ce sont des millions d'appareils vendus à travers le monde, un succès sans précédent pour ce type d'invention. Et aujourd'hui ? Broxo est occultée chez bon nombre de dentistes et pharmacies au profit de marques dont la puissance financière s'est imposée comme le seul choix crédible. Pourtant, depuis sa création, Broxo est simple et efficace dans la prévention des maladies parodontales (première brosse à dents électrique au monde à utiliser la cavitation hydrodynamique). Les appareils Broxo OraBrush et OraJets ont prouvé, par plus de 168 études cliniques universitaires et doctorats d'État de médecine et médecine dentaire, leurs capacités à prévenir les maladies parodontales et à arrêter les gingivites en 8 jours sans utiliser de méthode traumatisante et coûteuse. Les 168 études ne prouvent pas la supériorité de l'esthétique de BROXO, mais bien la supériorité des soins bucco-dentaires BROXO. N'est-ce pas le plus important ? La logique voudrait donc que cette prophylaxie buccale reçoive un appui actif des dentistes. Malheureusement, ce n'est pas le cas. En attendant un changement souhaitable, les solutions qui nous sont proposées soutiennent bien souvent le business des maladies parodontales et vous l'admettrez sans doute, c'est bien dommage.

Caractéristiques techniques pour des dents & gencives saines :

1) Fréquence de fonctionnement. Pourquoi ?

La fréquence du mouvement est d'environ 55 Hz (6 600 mouvements). L'oscillation à large amplitude (mesurée à vide entre 18 et 23 mm) ne se réduit pas autant que ses concurrents soniques lorsque les brins de la brossette sont en contact avec la gencive. Pourquoi ? Parce que, pour être efficace, l'axe moteur est directement couplé avec la brossette, ce qui permet d'avoir un couple de brossage égal à l'acte de croquer (voir ci-dessous les photos du moteur comparé à ses concurrents). En effet cette gymnastique alimentaire n'est plus assurée naturellement par l'alimentation, ce qui engendre souvent une régression au niveau des gencives. Broxo se distingue ainsi très nettement de la concurrence dans sa capacité à procurer une amélioration de l'index gingival par un massage efficace. En effet la stimulation physiologique des gencives entraîne un épaississement des tissus (kératinisation), une fortification des gencives et une réduction des inflammations gingivales (effets prouvés par de nombreuses études envoyées sur demande). Les concurrents purement soniques offrent une oscillation des brins (pas de la brossette), pour les plus performants, d'environ 15 mm (à vide) mais, en contact avec la gencive, cette oscillation est drastiquement réduite et n'est donc pas en capacité de procurer une amélioration de l'index gingival aussi performante que Broxo (voir tableau comparatif en début de l'annonce). Pour autant, chez les concurrents purement soniques, la fréquence du mouvement avoisine les 260 Hz (30 000 mouvements voire beaucoup plus). Mais pourquoi Broxo ne fait-il pas fonctionner ses brosses à 260 Hz ou plus, vous-demandez-vous sans doute ?

2) Inconvénients de l’utilisation de fréquences plus élevés par les principaux concurrents de Broxo

Lors de la mise au point de la Broxodent, une machine avait été construite pour déterminer quels étaient la fréquence et le bruit le plus agréable pour l’utilisateur (en prenant en considération que la bouche est une zone érogène). Le résultat des essais sur une population mixte de tout âge avait révélé que la plage préférée (que Broxo avait appelée à l’époque "fréquences physiologiques") était comprise entre 40 et 70 Hz, les fréquences supérieures étant les plus désagréables (chatouillement sur certains sujets ou énervement sur certains autres). Lorsque la fréquence était plus élevée, le bruit était considéré comme désagréable et la brossette comme produisant une sensation peu agréable dans la bouche.

Nous l’avons déjà évoqué, les concurrents de Broxo fonctionnent avec des fréquences pouvant aller de 30 000 à 40 000 mouvements par minute (environ 300 Hz). C'est une erreur, car monter trop haut en fréquences, hormis les désagréments évoqués plus haut, entraîne des risques d’abrasion de l’émail dentaire. Par la fréquence de brossage de ces appareils qui ne cesse d’augmenter, l'email s'use plus rapidement (c'est mathématiquement prouvé comme expliqué ci-après).

En effet, les derniers modèles de brosses à dents soniques ont une amplitude à l’extrémité des brins plus faible (à vide ou en contact) en comparaison avec la Broxodent (OraBrush) mais avec une fréquence de 5 à 6 fois plus élevée ! Un, le massage gingival est insuffisant par rapport à Broxo (manque de puissance), mais deux, vous multipliez par 5 ou 6 le frottement donc l'usure de l'émail !

Afin d’éclaircir ce problème, examinons brièvement une étude très complète d’un doctorant allemand qui a publié en 2009 sa thèse à la célèbre polyclinique dentaire de l’Université de Münster en Allemagne sous la direction du Professeur Dr K. Ott.

Si l'on se réfère à cette étude qui simule l’usure de l’émail (qui, comme on le sait, est composé de 95 % de matériaux minéraux et ne se régénère donc pas), on constate qu’après une simulation de 5 ans d’utilisation d’un appareil (par exemple Sonicare) à raison de 2 fois 2 minutes par jour, en appuyant la brossette contre les dents avec une force de seulement 1,2 N (120 gr), et en utilisant une solution de pâte dentifrice Elmex ayant un coefficient moyen abrasif de RDA 77, diluée dans un rapport de 1:3 avec de l'eau déionisée, on obtient des sillons profonds pouvant aller jusqu’à 50 microns. Ce qui veut dire qu'après seulement 30 ans d’utilisation, les sillons les plus profonds auront carrément perforé l’émail et atteint la dentine. Cela signifie que quelqu’un qui commence à se brosser les dents à l’âge de 5 ans (avec ce type de brosse) se retrouve à 35 ans avec l’émail dans un état plus que critique, les sillons d’usure les plus profonds ayant atteint la dentine. Une personne ayant ce type de problème n’aura plus d’autres choix que de se faire remettre en état complètement les dents par des moyens artificiels coûteux. Si l’on continue dans l’augmentation des fréquences de travail, le phénomène ira encore en empirant.

Par contre, si l’on prend la brosse Broxo OraBrush comme comparaison, la fréquence moyenne n’étant que de 55 Hz ou 6 600 mouvements par minute, il faudra 5 à 6 fois plus de temps pour arriver à ces résultats, c.à.d. à l’âge hypothétique de plus de 150 ans !

Ces conclusions ont pu être tirées à l'aide d'une étude sophistiquée coréenne qui figure dans « The Journal of Korean Academy of Prosthodontics » publiée en octobre 2010.

Mais dans ce cas, pourquoi Broxo est-il plus performant que ses concurrents alors que sa fréquence de base (à vide) est de seulement 55 Hz ?

3) Effet hydrodynamique ou à cavitation hydrodynamique.

Prenons l'exemple du verre d'eau plein à ras bord. Immergez-y 2 à 3 mm les brins d'une brosse vibrante à haute fréquence (260 Hz soit 4,7 fois la fréquence de Broxo). Le verre d’eau est plus rapidement rempli de bulles de cavitation hydrodynamique en comparaison à la brosse Broxo. C'est logique, car le moteur de la Broxo n'est pas un moteur vibrant à fréquence élevée. C'est un moteur oscillant à mouvement vertical. Comme l'illustre l'animation Broxo (au début de l'annonce) ce mouvement oscillant, lorsqu'il est en contact avec le parodonte ou les surfaces dentaires, s'accorde avec son support, générant un effet acoustique au-delà de l'extrémité des brins. L'action (onde acoustique) est donc générée au plus près de la dent et de la gencive (ce qui n'est pas reproductible dans l'expérience du verre d'eau). Cette onde est émise lorsque la bonne pression de la brossette accorde les brins avec la dent ou la gencive. C'est un peu comme lorsque vous accordez les cordes d'un instrument de musique, avec la bonne pression la brosse va jouer le bon son, et ce, avec l'efficacité la meilleure et au plus près. C'est bien moins désagréable en comparaison des brosses à dents purement soniques qui vibrent autant dans le manche qu'au niveau des brins ! Chez Broxo pas besoin de transporter cette onde acoustique du manche aux brins.

Ce qui est souvent oublié dans les études comparatives, sans doute intentionnellement, c’est que dans la bouche, lorsqu’on se brosse les dents, il n’y a pas 1 ou 2 dl d’eau ou de salive (comme dans un verre d’eau), mais des quantités infiniment plus réduites. En effet, les quantités de liquide sont de l’ordre de 2 ml dans le meilleur des cas (environ 100 fois plus faible). En résumé, si l’on veut prouver que Broxodent a un effet hydrodynamique au-delà des brins, il est nécessaire, comme cela a été fait (notamment par l'étude de Cobb et Trefny - envoyée par mail sur demande), de faire des études cliniques in vivo et des tests scientifiques se rapprochant le plus de la réalité pour mettre en évidence ce phénomène.

Pour bien comprendre l'intérêt de la cavitation hydrodynamique, en voici une définition :

Ce phénomène se produit lorsque l’extrémité des brins de la brosse à dents se déplace à une vitesse supérieure à environ 1,2 m/s. Il se produit alors une dépression derrière les brins qui est inférieure à la pression de vapeur saturante et des bulles de vapeur apparaissent qui voudraient augmenter le volume de l’ensemble. Ces bulles de vapeur sont transitoires et leur apparition élimine instantanément les conditions qui leur ont donné naissance. Se produisent alors des implosions de ces bulles qui peuvent être très violentes, car les pressions et températures peuvent être très élevées (plusieurs milliers de Kelvins à plusieurs milliers de bars). En implosant, les bulles peuvent émettre des ondes de choc (micro tsunamis) capables de briser des particules solides et bien sûr la plaque dentaire ou le biofilm de la cavité buccale.

Ne pas confondre la cavitation hydrodynamique produite par Broxo avec la cavitation dite acoustique des appareils à ultrasons :

Certains appareils à ultrasons atteignent des vitesses de plus de 100 m/s produisant alors une cavitation dite acoustique, car à cette vitesse il y a une variation de densité du liquide. Broxo génère une fréquence que l’oreille humaine est capable d’entendre. Les fréquences soniques débutent entre 20 et 25 Hz pour se terminer entre 20 000 et 30 000 Hz selon les scientifiques. Au-delà de 20 à 30 kHz on entre dans le domaine des ultrasons, car inaudible pour l’oreille humaine.

Dans les années 1970, BROXO avait racheté la société Ultra et développé un prototype d'une brosse à dents à ULTRASONS. L'efficacité extraordinaire de ce prototype n'a pas suffi à BROXO pour qu'il produise une brosse dotée de cette technologie. Pourquoi, vous demanderez-vous certainement ? Les études cliniques que BROXO avait financées ont révélé sur les animaux et des personnes décédées une destruction des osselets de l'oreille interne et donc une baisse progressive de l'audition. D'après BROXO, un système à ultrasons efficace (compris entre 20 et 100 kHz) s'accompagne forcément des inconvénients bien connus par les dentistes sur le long terme. En effet d'après les dentistes, il n'est pas sans risque d'exposer les surfaces dentaires aux ultrasons plus d'une ou deux fois par an, car on en connait les effets destructifs sur les cellules osseuses et le tissu de soutien de la dent. Il y a donc une quantité de raisons de faire confiance à l'expertise de Broxo qui évite de faire appel aux appareils à ultrason du dentiste même une fois par an ! Des millions d'utilisateurs de Broxo (depuis 1959) n'ont plus fait appel à ce type de détartrage à ultrasons depuis des décennies alors pourquoi pas vous ?

Efficacité prouvée cliniquement :

Commençons par un peu d'histoire. Dans les années 1970, Waterpik et Philips étaient en procès car les deux marques s'attribuaient la position d'inventeur de la première brosse sonique. Deux études indépendantes ont confirmé que Broxo était l'inventeur de l'action sonique et que son efficacité était 5 à 10 fois supérieure à celles de Waterpik ou Philips (dans le cas le plus défavorable !)

Selon l'évaluation effectuée par le chef du Département de Parodontologie de la Faculté de Chirurgie Dentaire de Nantes (Pr A. Daniel), il a été prouvé que l'efficacité de la brosse pour dents et gencive de chez BROXO est supérieure aux autres brosses mécaniques ou soniques testées (étude complète disponible sur demande et envoyée par courriel). Cette étude montre une efficacité deux fois plus grande concernant le contrôle de plaque de BROXO par rapport à la brosse mécanique ou la plus performante dans l'étude et une efficacité trois fois plus grande concernant la diminution de l'inflammation gingivale. Fait intéressant, l'évaluation confirme aussi une efficacité 16 fois plus grande concernant le contrôle de plaque de BROXO par rapport à la marque la moins performante du test (Oral-B/Braun) et une efficacité huit fois plus grande concernant la diminution de l'inflammation gingivale.

Traitement et prévention des gingivites et maladies du parodonte :

 Les appareils BROXO (OraJets & OraBrush) ont prouvé cliniquement leurs capacités à arrêter les gingivites en 8 jours et le saignement des gencives dû aux maladies du parodonte en 30 jours.

 Grâce à une double action, mécanique et sonique, une minute de brossage avec la brosse à dents électrique OraBrush correspond au minimum à 7 minutes de brossage manuel.

 L'action parfaitement sinusoïdale de la brossette génère un effet acoustique au-delà de l'extrémité des brins. Cette vitesse de propagation associée à l'action hydrodynamique déloge et élimine la plaque dentaire où qu'elle soit : sur la partie visible de la dent, sous le liseré gingival ou dans les espaces interdentaires.

En combinaison avec l'irrigateur Broxo OraJets à multijets multi fractionnés, l'efficacité est doublée en comparaison avec les concurrents les plus proches (Oral-B, Interplak, Sonicare).

Caractéristiques principales :

Le moteur de l'OraBrush est basé sur un aimant de terre rare (Neodymium) beaucoup plus puissant et permettant un massage efficace des gencives (voir la vidéo). Le moteur de la brosse à dents électrique Broxo OraBrush remplit entièrement le corps de la brosse à dents contrairement aux autres brosses à dents électriques qui intègrent un tout petit moteur électrique. Son moteur puissant agit pourtant en douceur sans faire de bruit ou presque. Un avantage sensoriel à prendre en compte, car un manche qui vibre autant que la brossette devient vite désagréable ! Là où les plus proches concurrents se contentent de vibrer en faisant un bruit parfois désagréable pour certains, l'OraBrush raffermit les gencives, produisant ainsi une amélioration de l'index gingival trois fois supérieure à d'autres brosses électriques.

Intérieur Broxo Orabrush

Moteur dans la brosse

La sécurité d'utilisation est totale. Le moteur, largement dimensionné, alimenté par une tension de 14 V obtenue par un transformateur parfaitement isolé, permet un mouvement à fort couple constant et des oscillations axiales parfaitement sinusoïdales impossibles à obtenir à partir d'une alimentation par batterie. Cette technologie retenue par Broxo offre une bien plus grande fiabilité à long terme et une plus grande protection de l'environnement en évitant l'utilisation de batteries. Le cordon électrique spiralé est conçu dans une matière plastique à faible résistance et à mémoire de forme. Le cordon reprendra toujours sa forme d'origine après chaque utilisation.

 

Des gencives en bonne santé :

Des docteurs en chirurgie dentaire ont révélé des risques élevés d'usure des gencives chez les utilisateurs de brosses électriques à oscillation rotative (Oral-B utilise ce mouvement). Le mouvement vertical de la brosse BROXO est, au contraire de la concurrence, conçu pour rajeunir vos gencives par une action générant une kératinisation des tissus de soutien de la dent. La conception du moteur permet une grande protection des gencives et son action mécanique masse en profondeur, augmentant la circulation sanguine et permettant ainsi d'empêcher le développement de la parodontolyse.

L'importance du dentifrice. Comment bien choisir ?

Le pouvoir abrasif des dentifrices est indiquée (pas toujours) sous forme de l’acronyme RDA (Relative Dentin Abrasion) :

RDA < 20 très peu abrasif

RDA 20-40 faiblement abrasif

RDA 40-60 moyennement abrasif

RDA 60-80 abrasif

RDA > 80 très abrasif

Les brins arrondis de la Broxo permettent un nettoyage facile, absolument sans danger de rayer l'ivoire des dents ou de blesser la gencive. Cependant pour une totale sécurité, il faudra choisir un dentifrice le moins abrasif possible. "Que choisir ?" demanderez-vous sans doute. Pour le nettoyage des dents, nous vous conseillons des dentifrices dont le RDA est le plus faible possible (Exemple Weleda Saline). Comme expliqué plus haut, même avec un RDA à 77, une étude à permit de comprendre qu'il faudrait 130 ans pour creuser un sillon jusqu'à la dentine (et 30 ans avec les brosses concurrentes purement soniques à fréquence élevée). Alors, pourquoi recommander un RDA faible ? Nous conseillons un RDA le plus faible possible pour lustrer les dents, pour faire briller et donc pour éviter de rayer l'émail et perdre l'éclat de vos dents.

Pour le massage gingival, nous vous conseillons aussi des solutions naturelles comme le gel dentifrice végétal ou le gel gingival à la sauge ou le silicium organique Gel G5 car le massage Broxo s'effectue en profondeur faisant pénétrer efficacement une partie des éléments actifs du gel ou du dentifrice. Un gel aux substances douteuses, comme l'aluminium, n'est donc pas conseillé pour votre santé à long terme. Soyez très vigilant, les marques les plus connues contiennent souvent des substances cancérogènes (par exemple le dioxyde de titane (Titanium dioxide en anglais) / E171 (nomenclature des colorants alimentaires) / CL 77891 (nomenclature internationale des ingrédients cosmétiques).

Des brossettes non sujettes à une prolifération bactérienne :

La puissance du moteur de l'OraBrush entraîne la brossette sans réclamer la présence d'un mécanisme de transmission pouvant faire l'objet d'une contamination bactérienne certaine, comme c'est le cas chez ses plus proches concurrents. Ainsi, les brossettes de toute la famille ne présentent plus de risque pour la santé.

En conclusion :

L'OraBrush décolle la plaque dentaire sur la surface visible des dents et, par son action sonique, sous le liséré gingival.

L'OraJets (aussi en vente sur notre site) balaye les débris de plaque tout en décollant le reste du biofilm microbien dans les espaces interdentaires. Le multijets microfractionnés complète parfaitement l'action de la brosse en augmentant la circulation sanguine, ce qui génère un processus naturel de kératinisation (déjà constaté avec l'utilisation de la brosse à dents Broxo) dont l'efficacité a été prouvée par de nombreuses études. Et, tout aussi important, les deux appareils agissent de la manière la plus efficace et douce parmi tous les appareils d'hygiène bucco-dentaire proposés dans le commerce.

Marque leader par le passé, BROXO s'est vu remplacé dans la sphère commerciale d'aujourd'hui par des marques qui se sont montrées généreuses auprès de la profession, et ce, dès le départ dans les facultés de chirurgie dentaire. En conséquence de quoi la nouvelle génération de dentistes n'a plus connaissance de cette marque pionnière dans le domaine de l'hygiène bucco-dentaire.

SANTE PARODONTE vous invite à la découverte de BROXO qui changera votre quotidien !

Contenu :

Brosse à dents électrique OraBrush pour dents et gencives

Transformateur de tension de sécurité 110-220V/14V

4 Brossettes médium (avec code couleur individuel)

1 Support mural

Dimensions du socle : Profondeur 7,9 cm, Longueur 10,5 cm et hauteur 8,7 cm.

Dimensions du socle avec la brosse : Profondeur 7,9 cm, Longueur 10,5 cm et hauteur 19,5 cm.

Hauteur de la brosse à dents sans la brossette : 18,5 cm

Hauteur de la brosse à dents avec la brossette : 25 cm

Mobilité :

Ce modèle est équipé d'un transformateur de sécurité bitension 110-230 V/14 V. Il est donc utilisable dans tous les pays, quelle que soit la tension secteur.

Garanties Broxo et Santé Parodonte :

La garantie normale est de deux ans. Pour plus d'information sur la garantie, merci de lire notre rubrique d'aide COMMENT FONCTIONNENT LA GARANTIE ET LA MAINTENANCE BROXO ?

OPTION : Nous offrons la possibilité de souscrire à une extension de garantie de trois ans supplémentaires, soit un total de cinq ans, à un tarif intéressant. Veuillez vous rendre sur cette page : Extension de garantie pour les appareils BROXO.

OFFRE SPÉCIALE : Cette extension de trois ans supplémentaires est offerte sans frais dans le cas de l'achat de l'un des équipements Broxo combinés OraBrush et OraJets disponibles ici ou .

Pour bénéficier de cette offre spéciale, il faut acheter un équipement Broxo combiné OraBrush et OraJets, s'inscrire gratuitement au programme d'accompagnement et de suivi personnalisé de Santé Parodonte dès l'achat et rester inscrit pendant la durée des cinq années après l'achat.

Pour lire la description de ce programme et y souscrire, rendez-vous sur la page La solution magistrale aux affections des dents et des gencives !